Miracle morning

Chaque jour semble passer de plus en plus vite ici à Popayán. Le soleil est levé à 6h et couché aux environs de 18h, ce qui donne l’impression de journées assez courtes. Il est vrai que voir la ville se revêtir de sa robe noire en début de soirée peut nous faire ressentir la sensation de manquer de temps pour accomplir tout ce qu’on avait prévu de faire, en dehors des heures de classe et de stage. Il revient alors entre nos mains de nous donner ce temps, et de ne pas se laisser déborder par notre to-do list.


Le schéma type pour une journée type d’une personne type, se traduit de la façon avec laquelle notre emploi du temps reflète nos tâches du jour. Il arrive alors souvent que notre travail, nos études ou alors nos rendez-vous prennent le dessus sur notre temps extra-obligations. Qu’est-ce que j’entends par là ? Tout simplement, le temps qu’on doit s’accorder à soi-même, ce moment de la journée de développement personnel où tout ce qui compte c’est notre propre personne.

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt

● Règle n°1 : ne jamais négliger un rendez-vous avec soi-même.

Il m’a fallut du temps pour comprendre cela, et surtout pour l’appliquer.
Être à l’écoute et disponible à notre bien-être est la meilleure façon d’articuler son quotidien. Cependant, couper ma journée, et faire une pause quelques minutes en plein milieu n’a pas été ma solution. Il est dur de s’octroyer un moment dans notre rythme déjà bien cadencé par nos tâches du jour. Pour bien commencer la journée, il faut alors commencer avant la journée : bonjour Miracle Morning. Cette pratique de se lever plus tôt pour pouvoir faire ce dont on a pas forcément le temps de faire dans la journée, est propre à chacun selon ses envies, son métabolisme et ses objectifs. Mais ce qui compte c’est de favoriser notre épanouissement personnel.

Je me suis créé une routine, inspirée par le best-seller de Hal Elrod, où il nous livre les clés pour « s’offrir un supplément de vie » en appliquant cette routine matinale.

● Règle n°2 : faire ce qui nous plait

Méditer, lire, faire de l’exercice, écrire, se visualiser, s’organiser …  qu’importe les activités, tant qu’elles nous permettent de nous concentrer sur nous-même. Cela nous permet de commencer la journée plus sereinement, et donc d’avoir une incidence sur notre productivité du jour.
Si nos obligations ne sont pas toujours issues de notre volonté, ce qui illustre notre routine en tête-à-tête avec nous-même, si. Écoutons-nous, et prenons du temps pour notre personne, vraiment, c’est important.

●Règle n°3 : se souvenir que conquérir le monde est à notre portée

Comme dit précédemment, rentabiliser les 12h de jour en m’activant dès le matin est vraiment bénéfique pour mes objectifs personnels. Tout d’abord car je commence ma journée de façon positive, et donc avec un bon état d’esprit, qui me permet d’y voir plus clair sur ce je veux (vous vous souvenez du pouvoir de l’attraction hein?). En outre, en sachant que chaque matin je vais pouvoir avoir mon moment de calme recentré sur moi, les réveils sont beaucoup moins difficiles.

« La clé est de décider consciemment chaque nuit, de créer de manière active et consciente, une attente positive pour le lendemain matin » – Hal Elrod

À Popayán les rues s’animent dès les premiers rayons de soleil, les habitants profitent de tous les instants de soleil pour travailler et être productif. De plus, les cours également commencent très tôt : notre cours du mardi matin débute à 7h (et il s’agit de mon cours préféré, ou comment me motiver réellement à me réveiller à l’aube). Du coup, les journées sont finalement bien rentabilisé, si on décide de vivre au rythme des locaux.
Mais n’oublions pas que qu’importe nos projets, organiser son temps est la meilleure chose que l’on puisse faire, pour être sûr de ne pas nous perdre nous-même en chemin.