Cartagena de Indias

Quand la nuit tombe, les rues du centre historique s’animent et la magie prend.  On s’imprègne des rythmes caribéens pour une expérience de fête inoubliable

La cuidad que envuelve el pasado con el presente

De Popayan, 30 heures de bus sont nécessaire pour atteindre la côte des Caraïbes et Cartagena de los Indias et en avion que deux heures. Donc la décision de voler a été prise rapidement!Nous avons quitté Popayan , la ville des pluies et ses 23 degrés pour être accueillis par 35 degrés.La découverte de la ville a très bien commencé avec notre auberge tellement  différente du reste , dans une coin si sympathique et si tranquille  de la ville . (on n’attendait pas tout à ce beauté ) Cela a probablement joué un rôle dans le fait que Carthagène est certainement une de nos villes préférées. Notre paradis de la Colombie.La ville est  grave belle avec les nombreuses maisons coloniales colorées, les fameux balcons avec des bougainvilliers, la scène festive, les nombreux arts de la rue et les spectacles de rue, son histoire intéressante et les murs qui entourent la ville. Par contre, Cartagena est un ville très touristique et assez spacieux, même si nous ne nous attendions pas à ce que la ville soit si grande.

Un peu d’histoire! Carthagène est la première ville afro-caribéenne d’Amérique Latine construite au XVIe siècle par les Espagnols. Elle était au centre du trafic d’or volé aux Aztèques et aux Incas et envoyé en Espagne. Plus tard, beaucoup d’esclaves africains ont été amenés à travailler là-bas. En conséquence, les Français, de nombreux pirates, Britanniques et Espagnols se sont affrontés à plusieurs reprises pour prendre possession de la ville et profiter de sa position idéale et ses ressources; les murs ont été construits pour la protéger contre diverses invasions. Pour résumer, après de nombreuses années de domination espagnole, Simon Bolivar s’est basé à Carthagène pour libérer le Venezuela et pendant ce temps a libéré Carthagène. En conséquence, la population est un mélange intéressant d’Afro-Colombiens, Espagnols et indigènes.  Pendant 4 jours, nous avons parcouru de nombreux kilomètres sous un soleil radieux (de plomb plutôt!!), nous sommes entrés dans toutes les églises que nous avons trouvées, avons profité des terrasses et des bancs pour regarder les danses locales, marcher sur les murs fortifiés, manger de la rue Trinidad Plaza, se bronzer au milieu des iles etc.

Notre meilleure visite: explorer Getsemani que nous avons vraiment aimé surtout quand le soleil se couche et que les habitants sortent de leurs maisons pour profiter de la brise, boire un verre à leur porte et jouer à des jeux de société. Le street Art dans cette partie populaire de la ville est vibrant et coloré. Ce quartier est encore un peu populaire mais souffre clairement de la gentrification et du tourisme. Nous avons particulièrement aimé Plaza de La Trinidad et tous les spectacles de musique, les gens qui dansent et chantent. Des nuits sympathiques! Un autre symbole de la ville sont les dames portant des costumes avec des couleurs colombiennes et vendant des fruits! J’adore les couleurs et leur attitude 🙂 Ca fait aujourd’hui partie du folklore touristique! Nous avons également visité le musée de l’or. J’ai été impressionné par la façon dont ils peuvent travailler sur l’or avec tant de détails.

 

– Love Colombia?  Like me.